MARINA, Sénégal diamant
J'ai rencontré Marina par hasard, à Marseille. Elle posait déjà, notamment pour une créatrice du Cap Vert installée dans la cité phocéenne. Autant pendant la rencontre préalable que j'ai eue avec elle et son amie Marie Kelly, Mauricienne, Marina était timide, réservée. Mais pendant la séance.... quelle explosion de créativité, pétillance d'idées, foisonnement de propositions ! J'ai été charmé, envoûté, stupéfait. Elle m'a donné des centaines de créations en ces quelques heures , faisant usage de chaque accessoire qu'elle a pu trouver dans le studio, imaginant des dizaines de scénarios avec des bouts de ficelle, une vraie pile électrique ! Je l'ai revue quelques semaines après, dans Marseille, sous la pluie pour une séance solo où là aussi sa créativité fut sans bornes. La pluie a écourté notre séance mais.... elle a été d'une humanité précieuse. I met Marina by chance, in Marseille. She was already posing, especially for a creator of Cape Verde installed in the Phocaean city. As much during the previous meeting that I had with her and her friend Marie Kelly, Mauritian, Marina was shy, reserved. But during the session .... what an explosion of creativity, sparkling ideas, plenty of proposals! I was charmed, bewitched, stunned. She gave me hundreds of creations in those few hours, making use of every accessory she could find in the studio, imagining dozens of scenarios with bits of string, a real electric pile! I saw her a few weeks later, in Marseille, in the rain for a solo session where again her creativity was boundless. The rain shortened our session but ... it was of a precious humanity.
D I A N A
EBONY body - CORPS d'ébène (galerie permanente)
M U R I E L L E
GRAZIELLA -Bénin PARIS, Gare du Nord, 2016
Graziella est née au Bénin, elle est militaire dans l'armée de ce pays. Quand on s'est connus, elle habitait Lille et y faisait des études supérieures. Nous nous sommes retrouvés au Terminus Nord, juste en face de la Gare du Nord, en terrasse pour prendre dans ce petit matin parisien notre petit déjeuner : café pour moi, chocolat - jus d'orange pour elle. Nous avons bavardé, dans une atmosphère fraiche ; il avait plus la veille sur la capitale et le ciel était encore bien encombré. Elle avait l'habitude de poser mais comme je le lui avais déjà dit, nous ne referions pas les photos qu'elle faisait déjà.... "Surprends moi !" m'a t elle alors lançé à la fin de la dernière bouchée de son croissant. Nous avons fait quelques clichés dans les alentours immédiats de la Gare du Nord, puis nous avons sauté dans un taxi, direction le parc des Buttes Chaumont, que j'affectionne particulièrement. Le sol était détrempé.... les feuilles et l'herbe encore mouillés... mais j'ai allongée Graziella, je l'ai mise bras nus, je voyais la chair de poule sur sa peau.... je l'ai fait crapahuter, marcher dans la boue... et elle a fait ça de bonne grâce, avec le sourire... et en bonne humeur. Merci mille fois Graziella ! Après la séance, nous sommes allés boire un chocolat chaud dans un café devant l'entrée Sud du parc, et nous avons parlé, parlé, parlé..... Graziella was born in Benin, she is a soldier in the army of this country. When we met each other, she lived in Lille and studied there. We ended up at Terminus Nord, just in front of Gare du Nord, on the terrace to take in this little Parisian morning our breakfast: coffee for me, chocolate - orange juice for her. We chatted in a cool atmosphere; he had had the day before on the capital, and the sky was still very crowded. She used to ask but as I had already told her, we would not do the photos she was already doing .... "Surprise me!" she then threw me at the end of the last bite of her crescent. We made some shots in the immediate vicinity of the Gare du Nord, then we jumped in a taxi to the park Buttes Chaumont, which I particularly like. The soil was soggy ... the leaves and the grass still wet ... but I laid down Graziella, I put her bare arms, I saw goosebumps on her skin .... I I did tramping, walking in the mud ... and she did it with good grace, with a smile ... and in a good mood. Thank you so much, Graziella! After the session, we went to have a hot chocolate in a cafe in front of the south entrance of the park, and we talked, talked, talked .....
J E A N N E Suite parisienne, 2017
Jeanne est sénégalaise. Habitant l'Est de la France, nous nous sommes donnés rendez vous à Paris, dans un hôtel. Nous avions beaucoup conversé par mail et par texto, nous avions pas mal d'idées de photographies, de cadres. Mais nous ne savions pas exactement dans quelle direction nous allions aller, si ce n'est une vague idée de thème sportif. Nous avons fait quelques photos de sport.... fitness, puisque c'est ce que Jeanne pratique.... mais nous avons surtout fait des photos d'ambiance, dans le clair obscur, dans tout un dégradé de lumières.... Mon assistante a participé à quelques uns des clichés au creux de ce début de printemps 2017. Jeanne is Senegalese. Living in the East of France, we met in Paris, in a hotel. We talked a lot by email and text, we had a lot of ideas for photographs, frames. But we did not know exactly in which direction we would go, if not a vague idea of sports theme. We made some pictures of sport .... fitness, since this is what Jeanne practice .... but we mostly made pictures of atmosphere, in the dark, in a whole range of lights ... . My assistant participated in some of the snapshots in the early spring of 2017.
NEUPHTALIE -Haïti PARIS, La Défense, 2014
Neuphtalie est haïtienne. Je lui ai proposé au début de l'année 2013 de faire une séance photo, via un réseau social. Elle a réfléchi, nous avons beaucoup discuté par écrit, puis par téléphone. Et nous avons fini par nous rencontrer, une fin d'après midi de mai 2014, par un temps doux. Elle sortait de son travail, à l'époque dans une grande banque française. J'eu la surprise de la voir arriver avec une de ses cousines, Marie. Le courant est passé quasiment tout de suite. Cette séance dans La Défense déserte à ces heures ci, sous un ciel bleu et cette température douce reste un merveilleux souvenir. Un peu hors du temps, irréel. Nous avons beaucoup ri, nous avons beaucoup parlé aussi. J'étais fatigué, j'avais dejà fait deux séances dans la journée, mais je me sentais léger, aérien. Ce fut une des plus merveilleuses séances que j'ai pu effectuer. Quand j'ai repris le métro pour rentrer à Paris, je regardais le monde différemment. Merci Neuphtalie. On s'est recontactés en 2018, elle m'a dit qu'elle non plus n'avait jamais oublié ce moment. Mais qu'elle ne posait plus, par manque de temps. Neuphtalie is Haitian. I offered him at the beginning of 2013 to do a photo shoot, via a social network. She thought, we talked a lot in writing and then by phone. And we ended up meeting, a late afternoon of May 2014, in mild weather. She was leaving her job, at the time, in a big French bank. I was surprised to see her arrive with one of her cousins, Marie. The current has passed almost immediately. This session in La Défense desert at these hours, under a blue sky and this mild temperature remains a wonderful memory. A little out of time, unreal. We laughed a lot, we talked a lot. I was tired, I had already done two sessions in the day, but I felt light, airy. It was one of the most wonderful sessions I could do. When I took the subway back to Paris, I looked at the world differently. Thank you Neuphtalie. We contacted each other in 2018, she told me that she had never forgotten this moment either. But she did not ask anymore, for lack of time.
VANESSA - Cameroun PARIS, 2014 Première partie...
C'était au métro Laumière, dans le 19e arrondissement de la capitale. Je me rappelle qu'il faisait très chaud, je m'étais assis à la terrasse d'un café, juste à la sortie des escaliers. J'avais rencontré Vanessa quelques jours auparavant, avec son père, dans le même quartier. Elle est apparue à la sortie des escaliers, on s'est reconnus et avec son plus beau sourire elle m'a rejoint. Toute de bleue vêtue, avec une jupe en jean, elle a pris un jus de pomme tandis que je finissais mon café. Entre deux sourires, on a parlé... beaucoup. Puis nous nous sommes fixés un rendez vous au parc des Buttes Chaumont, un matin ensoleillé. Et ce fut une des séances les plus agréables..... Je l'ai recontacté en mai 2018 par un réseau professionnel, je lui ai proposé de refaire une séance, six ans après la première. Elle a accepté, avec plaisir. Je m'en réjouis, elle est en préparation. It was at the Laumière metro, in the 19th arrondissement of the capital. I remember it was very hot, I was sitting on the terrace of a cafe just outside the stairs. I had met Vanessa a few days earlier with her father in the same neighborhood. She appeared at the exit of the stairs, we recognized and with her best smile she joined me. All dressed in blue, with a denim skirt, she took an apple juice while I finished my coffee. Between smiles, we talked ... a lot. Then we made an appointment at the park Buttes Chaumont, a sunny morning. And it was one of the most enjoyable sessions ..... I contacted him again in May 2018 by a professional network, I suggested him to redo a session, six years after the first one. She accepted, with pleasure. I am happy, she is in preparation.
GHISLAINE Cameroun, Marseille 2014
Ah, Ghislaine ! Tout un poème. Elle a longtemps été mon égérie, si l'on peut dire cela. On se comprenait sans se parler. Et c'est la personne que j'ai le plus souvent photographiée, en long, en large, en travers. On buvait un verre et d'un coup on se disait : tiens, si on allait faire des photos ? On ne prévoyait rien, on organisait rien, on improvisait tout, on s'amusait comme de petits fous. De Marseille à Paris et de Paris à Marseille, elle est passée des centaines de fois devant mon objectif et à chaque fois ce fut une récréation, un vrai plaisir, une beauté. La vie nous a séparés. Ah, Ghislaine! A whole poem. She has long been my muse, so to speak. We understood each other without speaking to each other. And that's the person I've most often photographed, up and down, across. We drank a drink and suddenly we said: well, if we were going to take pictures? We did not plan anything, we organized nothing, we improvised everything, we had fun like crazy people. From Marseille to Paris and from Paris to Marseille, she has gone hundreds of times in front of my lens and each time it was a recreation, a real pleasure, a beauty. Life has separated us.
J E A N N E Sénégal La femme chocolat
J'ai appelé Jeanne au téléphone un jour de 2016. Je lui ai fait part de mon idée d'essai sur une femme chocolat, une femme sucrerie, tout en vapeurs de sucres. Elle a accepté. On a loué une petite suite dans un hôtel parisien, achété du chocolat en tube, du lait concentré sucré et quelques bouteilles dans le Franprix du coin et on a shooté. Pour le plaisir. I called Jeanne on the phone one day in 2016. I told her about my idea of trying on a chocolate woman, a woman candy, all sugar vapors. She has accepted. We rented a small suite in a Parisian hotel, bought chocolate tube, sweetened condensed milk and a few bottles in the Franprix corner and we shot. For pleasure.
KATIA - Antilles Françaises MARSEILLE 2014
Katia est sourde. Katia est muette. Elle habite la région parisienne, dans les Hauts de Seine. Je l'ai photographiée deux fois dans la capitale, puis elle m'a fait l'amitié de venir à Marseille, sur les plages et la Corniche Kennedy pour faire une séance. Nous parlions pendant la séance par écrit, par nos regards. Extraordinaires. Ce furent des séances plus qu'émouvantes. Une rencontre humaine exceptionnelle. Je n'oublierai jamais. Katia is deaf. Katia is silent. She lives in the Paris region, in the Hauts de Seine. I photographed her twice in the capital, then she made the friendship to come to Marseille, on the beaches and Corniche Kennedy to do a session. We spoke during the meeting in writing, by our looks. Extraordinary. These were more than emotional sessions. An exceptional human encounter. I'll never forget.
Retour vers le hait